Russell Banks  (La réserve, 2008) :

 « C’est pour les mêmes raisons qu’on déteste une personne ou qu’on l’aime. »

 

Christian Bobin  (L’autre visage, 1991) :

« Tristesse : la fatigue qui entre dans l'âme - Fatigue : la tristesse qui entre dans la chair. »

 

Christian Bobin  (La merveille et l’obscur, 1991):

« Aimer, c’est prendre soin de la solitude de l’autre sans jamais la combler, ni même la connaître. »

 

Albert Camus (L’homme révolté, 1951) :

« Parler de ses peines, c’est déjà se consoler. »

 

René Char  (Rougeur des matinaux, 1950) :

« Impose ta chance, serre ton bonheur, va vers ton risque. A te regarder, ils s’habitueront. »

 

René Char :

« Il n'y a que deux conduites avec la vie : ou on la rêve ou on l'accomplit. »

 

Proverbe chinois :

« Il faut imiter la source qui ne se tarit pas et non pas l’averse qui inonde la montagne. »

 

Proverbe chinois :

« Ne craignez pas d’être lent, craignez seulement d’être à l’arrêt. »

 

Paul Claudel  (Oeuvre poétique,  Ed. posthume 1957) :

« Le bonheur n’est pas le but mais le moyen de la vie. »

 

Jean Cocteau :

« La carte de notre vie est pliée de telle sorte que nous ne voyons pas une seule grande route qui la traverse, mais au fur et à mesure qu’elle s’ouvre, toujours une petite route neuve. »

 

Albert Cohen  (Le livre de ma mère, 1954) :

« Ma souffrance est ma vengeance contre moi-même. »

 

Confucius :

« Se préparer au pire, espérer le meilleur, et prendre ce qui vient. »

« On a deux vies, et la deuxième commence quand on se rend compte qu'on en a qu'une. »

« A ta naissance tout le monde rit et tu es le seul à pleurer. Conduis ta vie de façon à ce qu'à ta mort tout le monde pleure et que tu sois le seul à sourire. »

« Notre plus grande gloire n’est pas de ne jamais tomber, mais de nous relever chaque fois. »

« Pas trop d'isolement ; pas trop de relations ; le juste milieu, voilà la sagesse. »

« Nulle pierre ne peut être polie  sans friction, nul homme ne peut parfaire son expérience sans épreuves. » 

 

.Boris Cyrulnik  (De chair et d’âme, 2006) :

« Pour trouver le bonheur, il faut risquer le malheur.
Si vous voulez être heureux, il ne faut pas chercher à fuir le malheur à tout prix. Il faut plutôt chercher comment – et grâce à qui- l’on pourra le surmonter. »

 

Alexandra David-Neel :

« Il fait froid, parce que l’on regarde là où il n’y a pas de chaleur. »

 

Jean D’Ormesson :

« On se console souvent d'être malheureux par un certain plaisir qu'on trouve à le paraître. »

 

Albert Einstein :

« La folie, c'est se comporter de la même manière et s'attendre à un résultat différent. »

 

Albert Einstein :

« N'essayez pas de devenir un homme qui a du succès. Essayez de devenir un homme qui a de la valeur. « 

 

Albert Einstein:

« La vie, c’est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre. »

 

Gustave Flaubert  (Correspondance à Amélie Bosquet, 1859) :

« Chacun de nous a dans le cœur une chambre royale : je l’ai murée, mais elle n’est pas détruite. »

 

Pierre Fouquet (1960) :

« La dépendance c’est la perte de la liberté de s’abstenir. » [alcoolisme, toxicomanie,tabagisme, boulimie et autres addictions]

 

Sigmund Freud (Malaise dans la civilisation,  1929) :

« Nous ne sommes jamais aussi mal protégés contre la souffrance que lorsque nous aimons. »

 

Khalil Gibran :

« Nul ne peut atteindre l’aube sans passer par le chemin de la nuit. »

« C’est dans la rosée des petites choses que le coeur trouve son matin et se rafraîchit. »

 

André Gide :

« J’ai mille hommes en moi et je ne peux me résoudre à être un seul. »

 

Julien Green (Journal) :

« Notre vie est un livre qui s’écrit tout seul. Nous sommes des personnages de roman qui ne comprennent pas toujours bien ce que veut l’auteur. »

 

Martin Heidegger :

« Je suis une promesse de possibilités. »

 

Ernest Hemingway :

« Nous devons nous y habituer : aux plus importantes croisées des chemins de notre vie, il n’y a pas de signalisation. »

Catherine Hervais  (Les toxicos de la bouffe, 1990) :

« Les boulimiques vivent pour bouffer et elles bouffent sans vivre.

Ce n’est pas la boulimie qui empêche de vivre. C’est parce qu’on ne vit pas qu’on a des boulimies. »

 

J.F. Kennedy:

« L’important n’est pas d’avoir beaucoup d’années dans sa vie, mais de mettre beaucoup de vie dans ses années . »

 

Oliver Wendell Holmes :

« Un baiser fait moins de bruit qu’un canon, mais l’écho en dure plus longtemps. »

 

Horace :

« Carpe diem. »(= «Cueille le jour présent sans te soucier du lendemain»)

 

Victor Hugo :

« L’art, c’est le reflet que renvoie l’âme humaine éblouie de la splendeur du beau. »

 

Albert Jacquard  (Mon utopie, 2006) :

« Le trajet d’une vie est l’entrelacement de multiples parcours. Plusieurs personnages évoluent en se heurtant, se provoquant, se complétant ; ils coopèrent pour construire une personne indéfinissable qui manifeste son existence chaque fois qu’elle ose dire "je". Au cours de cette construction, chacun de ces personnages trace son chemin, mais ils sont constamment dépendants les uns des autres, ce qui permet à la personne qu’ils deviennent d’être à la fois multiple et unitaire. »

 

Carl Jung (La guérison psychologique, 1953) :

« Une névrose doit être comprise comme la souffrance d’une âme qui n’a pas découvert son sens. »

 

Sören Kierkegaard :

« On doit vivre sa vie en regardant devant soi, mais on ne la comprend qu’en regardant en arrière. »

 

Sören Kierkegaard  ( Maximes et pensées , 1813-1855):

« La vie n’est pas un problème à résoudre mais une réalité dont il faut faire l’expérience. »

 

Stephen King

« La roue de la vie tournait si vite qu’aucun homme ne pouvait rester debout longtemps. Et en fin de compte, elle finissait toujours par revenir à son point de départ. »

 

Henri Laborit (Eloge de la fuite, 1976) :

« Confronté à une épreuve, l’homme ne dispose que de trois choix :

Combattre ;

Ne rien faire ;

Fuir. »

 

Lao-Tseu :

« Même un voyage de mille kilomètres commence par un premier pas. »

 

Violette Leduc  (La bâtarde, 1964) :

« Mon cas n’est pas unique, j’ai peur de mourir et je suis navrée d’être au monde. »

 

Amin Maalouf :

 « J’aurais dû avoir deux cœurs, le premier insensible, le second constamment amoureux, j’aurais confié ce dernier à celles pour qui il bat et avec l’autre j’aurais vécu heureux. »

 

André Malraux  (Les voix du silence, 1951) :

« L’homme est le seul animal qui sache qu’il doit mourir. »

 

André Malraux (La création artistique, 1948) :

« L’avenir est un présent que nous fait le passé. »

 

Nelson Mandela :

« Dans la vie, je ne perds jamais. Soit je gagne, soit j’apprends. »

 

Montesquieu  (Arsace et Isménie, vers 1730) :

« Cette tristesse vient de la solitude du coeur, qui se sent toujours fait pour jouir, et qui ne jouit pas ; qui se sent toujours fait pour les autres, et qui ne les trouve pas. »

 

Pindare puis Friedrich Nietzsche :

« Deviens ce que tu es. »

 

Organisation Mondiale de la Santé (OMS, 1946) :

« La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité. »

 

Organisation Mondiale de la Santé (OMS, 2007) :

« La santé mentale n'est pas simplement l'absence de troubles mentaux. Elle se définit comme un état de bien-être dans lequel chaque personne réalise son potentiel, fait face aux difficultés normales de la vie, travaille avec succès de manière productive et peut apporter sa contribution à la communauté. »

 

Blaise Pascal  (Pensées, 1669-posthume) :

« Nous ne nous contentons pas de la vie que nous avons en nous et dans notre propre être : nous voulons vivre dans l’idée des autres d’une vie imaginaire et nous nous efforçons pour cela de paraître. Nous travaillons incessamment à embellir et conserver notre être imaginaire et négligeons le véritable. »

 

Laura Perls  (Vivre à la frontière, 1992):

« La façon de manger est vraiment le reflet de la façon dont on apprend et fait contact avec l’univers et avec l’autre. » 

 

Frederick « Fritz » Perls  (Fondateur de la Gestalt-thérapie) :

« Le contact, c’est l’appréciation des différences. »

 

Marie Pezé  (Ils ne mouraient pas tous mais tous étaient frappés, 2008) :

« Le travail peut sauver. Il peut tuer aussi. »

 

Pascal Quignard  (Vie secrète, 1998) :

« La vie de chacun d’entre nous n’est pas une tentative d’aimer. Elle est l’unique essai. »

 

Wilhelm Reich (1930) :

« Le corps est vécu comme mémoire de nos expériences passées. Toute rigidité musculaire contient l’histoire et la signification de son origine. »

 

Carl Rogers :

« Nos doutes sont des traîtres, et nous privent de ce que nous pourrions souvent gagner de bon, par ce que nous avons peur d’essayer. »

 

Jacques Salomé (Pensées d’amour, 2010):

« Osez, osez, car le possible est un tout petit pas .... Après l’impossible. »

 

George Sand (Les contes d’une grand-mère, 1873) :

« Les papillons ne sont que des fleurs envolées un jour de fête où la nature était en veine d’invention et de fécondité. »

 

Paraphrase de Jean-Paul Sartre :

« L’important n’est pas ce qu’on a fait de moi mais ce que je fais moi-même de ce qu’on a fait de moi. »

 

Devise des  fondateurs de l’association des artistes Sécessionnistes viennois (1897):

« À chaque âge son art, à chaque art sa liberté »

 

Sénèque (Lettres à Lucilius,vers 63-64) :

« Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles. »

 

Baruch Spinoza :

« Si vous voulez que la vie vous sourie, apportez-lui d’abord votre bonne humeur. »

 

Donald W. Winnicott (Jeu et réalité, 1975) :

« Se cacher est un plaisir, mais ne pas être trouvé est une catastrophe. »

 

Walt Whitman:

“Le parfum subsiste toujours au creux de la main qui offre la rose.”

 

Carlos Ruiz Zafon (L’ombre du vent, 2001)  :

« Le destin attend toujours au coin de la rue. […]. Mais il ne vient pas vous démarcher à domicile. Il faut aller à sa rencontre. »

 

 

RETOUR A LA PAGE D’ACCUEIL

 

 

Florilège de citations à méditer et à ressentir...

 

Proverbe africain :

« Si tu ne sais pas où tu vas, souviens-toi d’où tu viens. »

 

Francesco Alberoni  (Vie privée et vie publique, 1988):

« La créativité est faite d'attention et de respect pour les petits faits de la vie. »

 

Aristote  (Poétique, 335 avant Jésus Christ):

« Folie(s). Il n’y  a point de génie sans un grain de folie. »

 

Aristote (Ethique à Nicomaque) :

« L’homme est un être sociable : la nature l’a fait pour vivre avec ses semblables. »

 

Marc Aurèle :

« L’obstacle est matière à action. »

 

Marc Aurèle :

« Ne pense pas aux choses que tu n’as pas comme si elles étaient déjà là ; fais plutôt le compte des biens les plus précieux que tu possèdes, et songe à quel point tu les rechercherais, si tu ne les avais pas. »

 

Marc Aurèle :

« Donnez-moi la sérénité d’accepter les choses que je ne peux pas changer, le courage de changer celles que je peux, et la sagesse de distinguer les premières des secondes »

 

 

CABINET DE PSYCHOTHERAPIE VERONIQUE DURY
Résonances ... pour se panser et se penser
Accueil.

Ma formation.

Ma pratique.

Trouble du comportement alimentaire.

Alimentation et bien-être.

Me situer, me contacter.

Résonances.